Être créatif, c’est répondre aux défis de la vie dans un monde en perpétuel changement. Plus que jamais, nous devons sortir des sentiers battus pour réinventer de nouveaux modes de travail et de communication dans notre vie professionnelle. Plébiscitée depuis quelques années déjà, la créativité se développe de plus en plus au sein des entreprises. L’intelligence créative devient alors un atout majeur dans le monde du travail et s’intègre parfois même dans les séminaires professionnels ou les réunions, pour encourager les salariés à imaginer des solutions ou des innovations afin de transformer leur environnement professionnel et de s’adapter au mieux au monde de demain.

COMMENT DEFINIR L’INTELLIGENCE CRÉATIVE ?

Edward de Bono, psychologue spécialisé en sciences cognitives, résume l’intelligence créative comme une « efficacité inattendue », une aptitude à utiliser son inventivité pour proposer des solutions originales, novatrices et efficaces. Quant au psychologue américain Robert J. Sternberg, il s’agit de « la capacité à faire face, avec succès, à des situations nouvelles et inhabituelles en se basant sur des connaissances et compétences existantes », en faisant appel à sa créativité et à son intuition.

Dans une économie mondialisée telle que la nôtre, l’innovation créative prend toute son importance. Il s’agit alors de dépasser le stade du simple brainstorming pour aller encore plus loin dans ses réflexions, de manière collective et collaborative.

L’INTELLIGENCE CRÉATIVE POUR RÉGLER DES PROBLÈMES COMPLEXES

Dans le domaine professionnel, la créativité amène à l’expression de bonnes idées permettant la résolution d’un problème. On peut citer entre autres le brainstorming, très populaire en entreprise, où chaque participant est invité à partager ses pensées avec les autres, le plus spontanément possible. L’intelligence créative permet d’aller au-delà et de s’intéresser à des problèmes plus complexes pour proposer des solutions intuitives basées sur le ressenti et l’intellect à la fois ouvertes, évolutives et tournées vers le futur, permettant ainsi de se démarquer.

Différentes méthodes peuvent être mises en place pour encourager l’intelligence créative, comme par exemple le challenge-storming, qui met en avant le travail en équipe et va plus loin que les séances de brainstorming plus « classiques ». Jean-Louis Swiners, consultant en innovation et en créativité photographique, et Jean-Michel Briet, consultant en marketing-communication, sont à l’origine de cette méthode collaborative. Celle-ci propose de relever 10 défis, comme s’attaquer à un problème partagé, imaginer la solution des concurrents ou intégrer la créativité dans la mise en œuvre d’une solution.

TROIS SOLUTIONS ALTERNATIVES MINIMUM

Un problème a toujours une multitude de solutions. Afin d’encourager l’intelligence créative dans les discussions collectives en entreprise, l’idéal est de trouver ensemble trois solutions alternatives à un problème posé. La solution la plus évidente que l’on trouve en premier n’est souvent pas la bonne, alors il ne faut pas hésiter à creuser le sujet en équipe.

Une fois les solutions potentielles identifiées par l’équipe, il faut déterminer quelle est la meilleure d’entre elles, qui devrait émerger de manière transparente car partagée par tous. En effet, pour une meilleure efficacité, les idées doivent être pertinentes, mais doivent aussi être approuvées par la majorité des collaborateurs.

GAMESTORMING : JOUER POUR INNOVER

Pour pousser plus loin le concept d’intelligence créative, vous pouvez également mettre en place le gamestorming, qui est l’application des codes du jeu aux techniques du brainstorming, ou encore le brainstorming par le jeu. En effet, cette méthode permet de booster davantage la créativité et la génération de nouvelles idées, en changeant tout simplement les règles qui régissent les interactions. Les jeux proposés sont variés et correspondent à des situations courantes dans le monde professionnel. On retrouve par exemple « l’anti-problème », un jeu qui consiste à retourner le problème auquel on est confronté afin de mieux le résoudre, ou encore le « mood board », technique utilisée lorsqu’on souhaite connaître l’état d’avancement d’un projet. Via un tableau d’humeur, les participants doivent développer un concept et réaliser une première version de la solution.

Il est important d’encourager l’intelligence créative de façon pérenne en entreprise, car un esprit imaginatif au sein de son service dope la prise d’initiatives, booste l’intelligence collective et se montre facteur de solutions originales. C’est également quelqu’un qui sait jongler avec les différentes évolutions – notamment technologiques – et en tirer le meilleur profit. Un effet dynamisant pour l’équipe, bénéfique à la productivité et la performance de toute l’entreprise. Ceci permet à cette dernière de se démarquer de ses concurrents, notamment si elle opère sur un secteur hautement concurrentiel ou sur des marchés saturés.