Matty Matheson, restaurateur à Toronto au Canada, est bien plus qu’un simple chef. Connu pour son émission de télé-réalité Burger Wars dont il est sorti vainqueur, son cooking show « It’s Suppertime ! » et plusieurs best-sellers de cuisine, c’est un personnage plutôt hors normes. 

Son dernier restaurant spécialisé dans les fruits de mer, le Prime Seafood Palace, ouvert depuis 2022 à Toronto, se veut vraiment original, à l’image de son propriétaire. Depuis six ans, Matheson et son architecte Omar Gandhi travaillent sur chaque détail. 

Matheson admire les « steak houses » iconiques mais il apprécie également les chaînes de restauration familiales comme « The Keg » au Canada. Ses goûts éclectiques se reflètent dans le design du Prime Seafood Palace, qui n’est pas non plus sans rappeler ses racines, le restaurant de son grand-père, le Blue Goose situé sur l’Île du Prince Edward. 

Omar Gandhi, l’architecte chargé du projet, basé à Halifax et Toronto, a peu d’expérience dans le design de restaurants, c’est donc un choix hors des sentiers battus de la part de Matheson. En combinant leurs expériences et avant toute décision, les deux hommes se sont penchés sur chaque aspect du restaurant pour y insuffler leur amour de l’artisanat, de la qualité et du confort chaleureux. 

Le Prime Seafood Palace n’est pas seulement un restaurant familial confortable. C’est un mélange élégant de design minimaliste d’influence Canadienne, Scandinave et Japonaise qui permet de créer une atmosphère unique. Les matériaux utilisés sont authentiques comme le bois, le cuir et le cuivre. Chaque matériau a été choisi pour sa capacité à se patiner avec le temps, afin de créer, au fur et à mesure des années, une élégance intemporelle.

La lumière est également une des composantes clés du projet, comme le fait remarquer l’architecte Omar Gandhi. Celle-ci rayonne à travers les claustras en cuivre et en érable et apporte un éclairage subtil qui évolue au fil de la journée.  

A l’extérieur, le restaurant qui se présente comme un parallélépipède rectangle blanc épuré, ne retient pas forcément l’attention. Par contre, à l’intérieur, la grande hauteur sous plafond attire immédiatement le regard. En effet, l’impressionnante voûte en berceau réalisée en lattes de bois d’érable, qui pèse plus de 400 kilos, offre une courbure parfaite.

Dans ce cocon chaleureux en bois, les clients peuvent s’installer dans des alcôves conviviales ou consommer plus rapidement accoudés à un bar à la ligne fuselée. On y trouve également un espace plus cosy appelé « Le Cottage », avec un poêle à bois norvégien et des sièges recouverts de fourrure. Chaque meuble et chaque objet ont été créés sur mesure pour correspondre parfaitement aux critères du design. Ainsi, le mobilier a été fabriqué par Coolican & Company et les luminaires en cuivre par Concord. 

Matty Matheson a réalisé un restaurant qui lui ressemble, où il fait bon s’attabler dans la chaleur du bois, la pureté des lignes et le raffinement de la lumière, après avoir bravé le froid et la pluie.

Architecte : Omar Gandhi