La casa Açucena est un projet architectural singulier construit en 2021 à Nova Lima au Brésil. Les architectes Carlos Maia, Déborah Mendes et Igor Macedo de l’agence d’architecture brésilienne Studio Tetro sont à l’origine de cette conception. La maison est érigée sur des pilotis à 15 mètres du sol en plein cœur de la forêt tropicale atlantique. La volonté des architectes était de combiner le respect de l’environnement, des matériaux bruts et apparents et l’exploration des espaces vides. L’objectif était de travailler sur le projet à partir de l’architecture moderne brésilienne jusqu’aux limites de l’architecture contemporaine. 

La maison est construite sur un terrain caractéristique de la région du Minas Gerais. On y trouve de grands arbres feuillus, des arbustes, des oiseaux, des animaux sauvages et une pente raide. Cette dernière n’a pas été considérée comme un challenge par l’équipe d’architectes, mais plutôt comme l’occasion de valoriser les éléments fournis par la nature. 

Les architectes ont choisi de ne pas altérer les caractéristiques naturelles du terrain et de conserver une grande proximité avec la nature avoisinante. L’idée d’élever la maison est partie d’une réflexion sur l’observation des étoiles à travers les arbres et la préservation de la faune et de la flore. Aucun arbre n’a été coupé ou déplacé, les architectes ont joué avec les espaces entre les arbres et la raideur de la pente. La maison devait s’adapter au terrain et non l’inverse. 

Les pilotis ont ainsi été implantés en fonction de la topographie, ce qui a pour conséquence une construction irrégulière, en zigzag, où chaque arbre a été préservé. La végétation se reflète dans les façades vitrées toute hauteur et la couleur sombre des pilotis rappelle les troncs des arbres. La nature entoure la maison et la cache du monde extérieur. Les choix architecturaux ont été faits pour brouiller la limite entre les espaces intérieurs et extérieurs avec une nature omniprésente.

Le trio d’architectes a choisi des associations très minimalistes pour mettre en valeur la maison et son environnement. Les murs extérieurs sont blancs et à l’intérieur la mise en œuvre soigneuse du bois et du béton renforce la chaleur de l’habitat. Les espaces ont une grande hauteur sous plafond et laissent entrer largement la lumière naturelle. Leur différenciation se fait naturellement par la structure labyrinthique du bâtiment. 

D’épais rideaux permettent d’apporter douceur et intimité si nécessaire. Dans la chambre, les larges baies vitrées permettent de s’affranchir de toute frontière entre l’espace de vie et la forêt tropicale. La fenêtre dans la salle de bain offre une vue relaxante sur la nature environnante. Le patio extérieur appelle aux rassemblements et à la fête autour d’une piscine géométrique posée comme un miroir où se reflète le feuillage des arbres. 

Les choix architecturaux répondent au désir des propriétaires qui souhaitaient créer un sanctuaire au cœur de la nature tout en y intégrant une modernité optimale. Les architectes de l’agence Tetro ont réussi à intégrer harmonieusement la casa Açucena comme une fleur blanche au milieu de la forêt tropicale. Pari réussi pour cette maison qui appelle au calme, à la sérénité et à la tranquillité. 

Crédit photos : Jomar Bragança | @jomarbraganca 

Architectes :  Tetro | @tetroarquitetura